Le dioxyde de soufre (SO2)

Groupe "Territoires"

APCVEB: Groupe "Territoires"

Article | 10 février 2003, par Webmestre

SOURCES

En zone urbaine, le dioxyde de soufre (SOs) est issu de la combustion des énergies fossiles (charbon et fuel) contenant des impuretés soufrées. Les principales sources d’émission de ce polluant sont les installations fixes : les grosses installations de combustion des industries, les centres de production de chauffage et les centrales thermiques. Il est également rejeté par de nombreuses petites sources : les chauffages individuels et collectifs.

Le trafic automobile (les véhicules diesel) ne constituent qu’une faible part des émissions totales surtout depuis que le taux de soufre dans le gasoil est passé de 0,2 à 0,05 en 1996. Les teneurs les plus élevées de ce polluant se rencontrent pendant la période hivernale.

REGLEMENTATION EN VIGUEUR

Le Décret n°2002-213 du 15 février 2002 relatif à la surveillance de la qualité de l’air et à ses effets sur la santé et sur l’environnement fixe des objectifs de qualité, des valeurs limites et des seuils d’alerte pour le dioxyde de soufre :

  • Objectifs de qualité
    • Moyenne annuelle : 50 µg/m3
  • Valeurs limites de protection de la santé humaine
    • Percentile 99,2 des moyennes journalières sur l’année civile : 125 µg/m3
    • Percentiie 99,7 des moyennes horaires sur l’année civile : 440 µg/m3
  • Seuil de recommandation et d’information
    • 300 µg/m3 en moyenne horaire.
  • Seuil d’alerte
    • 500 µg/m3 en moyenne horaire.

Rappel : Percentile x = valeur statistiquement non dépassée sur x % des mesures.

Sujets associés

Lois et règlements
Pollution